Images aléatoires

Mardi 10 avril 2 10 /04 /Avr 16:35
    Alors, où en étais-je ? D'abord excusez mon absence due à une panne de carte ethernet... Mais c'est réparé.
    Bien. Après cet accueil chaleureux, Je nous ai fait couler un bain copieusement parfumé. Nous nous sommes délassée dans l'onctueuse mousse en buvant une coupe de champagne (quand je vous dis que j'avais tout prévu !) tout en nous prodiguant de douces caresses, plus sages cette fois.
    Ce n'est qu'après un léger dîner que nous avons recommencé nos bêtises... si je puis dire. En effet, nous sommes montées nous coucher et nos corps nus se sont vite échauffés. Nos caresses étaient enfiévrées de notre première étreinte, mais cette fois, j'avais envie de tout donner.
    J'embrassais les mamelons de ma douce maîtresse, pétrissais ses seins, puis mes lèvres descendaient vers son ventre, que j'humectais de la pointe de ma langue, descendant irrésistiblement vers mon but secret. Elle savait exactement ce que je faisais et en frémissait d'impatience.
    Enfin j'atteignis son sexe doré, parfumé, humide... Ma langue s'insinuait entre ses lèvres qui s'ouvraient, je léchais cette chair vibrante et tiède, remontant vers le capuchon du clitoris que j'aspirais entre mes lèvres, le suçant tendrement, le titillant de la pointe de ma langue...
Amandine gémissais sous mes caresses, déclenchant dans mon ventre un flot bouillant... Mes doigts rejoignirent alors ma bouche et je me mis à la branler sans cesser la sucion. Elle se tordait de plaisir.
    Je me mis en tête de lui donner le plus grand plaisir, celui dont elle raffole : La paume de la main vers le haut, les doigts recourbés à l'intérieur de son vagin, je cherchais le point sensible à partir duquel j'appliquais une pression légère contre le pubis, sans cesser mes caresses buccales... Mon attente ne fût pas bien longue : elle se mit à gicler sur moi, et je me régalais de ce fluide, buvant à sa source...
    J'étais au moins aussi trempée qu'elle, et la vue de sa vulve luisante me rendait folle. Au zenith de l'excitation, je m'insérais entre ses jambes ouvertes et nous nous mises à frotter nos chattes l'une contre l'autre. Mon clitoris gonflait, durcissait, j'avais l'impression d'avoir un sexe d'homme... Devenais-je folle ? J'avais vraiment un penis, du moins je le ressentais, et je la pénétrais, je la baisais... Je jouis alors violemment en même temps qu'elle...

    Alors dîtes-moi : que s'est-il passé dans ma tête ? Etait-ce l'efet des bulles de champagne (nous avons vidé une deuxième bouteille en mangeant...) ou l'overdose de désir et d'amour causée par son retour tant attendu ? Avez-vous, mes chères amies lectrices, déjà ressenti pareille impression ? Suis-je normale ?...
Par Karine Kokine - Publié dans : krinxxx
Ecrire un commentaire - Voir les 4 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

  • : Les coquineries de Karine, bisexuelle
  • Les coquineries de Karine, bisexuelle
  • : Divers
  • : Alors, petit coquin ou tendre coquine ? Tu es prêt(e) à vivre avec moi de torrides aventures ? Tu ne seras pas déçu(e) ! Ma vie sexuelle est si variée... Alors si tu es prêt(e), entre dans mon univers...
  • Partager ce blog
  • Retour à la page d'accueil
  • Contact

Catégories

Calendrier

Octobre 2017
L M M J V S D
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          
<< < > >>

Recherche

Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus