Images aléatoires

Vendredi 16 mars 5 16 /03 /Mars 07:52
    Suite à la proposition de Mademoiselle Yes d'écrire une histoire à plusieurs, voici une expérience que j'avais faite à l'époque de mon site (les blogs n'existaient pas encore) avec un certain Didier. Nous avions décidé d'échanger des emails en nous racontant une histoire que chacun complétait à sa façon. Voilà ce que cela a donné :

    Moi :

    Salut Didier !

    Avant tout, excuse-moi d'avoir tardé à te répondre, mais j'ai pris quelques jours de vacances à la montagne...
    Je voulais te dire que je trouve ton idée intéressante : nous allons écrire ensemble une belle et chaude histoire... mais s'il te plaît, essaie de faire attention à l'orthographe ! (Un conseil en passant : écris d'abord ton texte dans word, et utilise la correction automatique : F7) Je compte en effet, une fois notre histoire complète, la mettre sur mon site, sous forme de duo. En attendant, j'ai corrigé ton premier e-mail que je reprends ci-dessous.

    Didier :

    Par un bel après-midi d'été, je t'invite à venir avec moi faire une balade à cheval. Tous les deux, nous sommes partis pour une longue balade en forêt. Après quelques heures, nous faisons une pause dans une clairière à peine éclairée par le soleil qui nous avait gentiment caressés tout l'après-midi. Je me suis approché de toi, tout en passant une main dans ton dos, à peine, en t'effleurant la peau. Quelques frissons te font sursauter, ce qui me donne l'envie de t'enlacer tendrement. Ma bouche effleure tes lèvres si douces et sucrées, et mon désir monte très vite. Ta main sur ma cuisse remonte doucement vers mon sexe déjà gonflé de désir. Ma bouche t'embrasse dans le cou, puis descend doucement vers les pointes de tes seins qui pointent légèrement sous ton tee-shirt. Pris d'excitation, je te fais basculer dans l'herbe, pour me positionner au-dessus de toi. Mes mains te déshabillent de la tête aux pieds tandis que mes lèvres parcourent ton corps si brûlant de désir. Je m'attarde sur ton pubis pour mieux lécher avec tendresse ton bouton de rose que je fais gonfler petit à petit. Après quelques instants, je sens ta main sur mon sexe très gonflé d'envie de toi. Ta main fait sortir mon sexe et tu me fais quelques va-et-vient d'une sensualité exquise. Très doucement, je me suis retourné sur moi-même pour te rendre la pareille...

    Moi :

    Voilà pour la première partie. Très prometteuse ! Je dois t'avouer que je suis très excitée de poursuivre cette aventure qui commence si bien... Alors, voici la suite, à ma façon :

    Ces préliminaires m'ont complètement retourné la tête. Ta queue est si dure, si chaude entre mes doigts... Je la sens vibrer sous mes caresses. Sans cesser de te branler, je te sens te retourner et prendre possession de mon sexe. Ta main se pose timidement sur mon pubis, caresse doucement la fine toison (soigneusement épilée) qui le surplombe, et descend insensiblement vers ma grotte intime. Tes doigts s'attardent sur mon bouton d'amour qui gonfle sous ce contact si doux. Puis tu écartes doucement les lèvre de ma vulve, avant d'y introduire discrètement le bout de ton index. Tu sens immédiatement à quel point je suis excitée. Je mouille comme une folle ! Je te branle toujours, de plus en plus fort, et, n'y tenant plus, j'approche ta bite si dure, si grosse, de ma bouche.
    Comme si elle était indépendante de moi, ma langue jaillit pour aller au contact de ton gland gonflé, vibrant. Dans le même temps, ne voulant sans doute pas être en reste, ta bouche prend possession de ma chatte, tu poses la langue entre mes lèvres trempées et la fais aller et venir à l'orée de mon sexe ruisselant de plaisir. Soudain, je gobe ta queue qui m'emplit entièrement la gorge, et commence à te pomper avec amour. Mes mains te prennent les couilles qu'elles massent doucement, augmentant sensiblement ton excitation. Tu bandes si fort que je manque de m'étouffer.
    Pendant ce temps, tu n'a pas cessé de me lécher. Tu aspires mon clitoris entre tes lèvres, le titilles avec la pointe de tan langue, avant d'enfoncer celle-ci entre mes lèvres, comme pour me pénétrer au plus profond. Ooooh ! Comme c'est bon ! Comme si elles étaient indépendante de mon corps, mes hanches se soulèvent pour aller à la rencontre de ta bouche, comme pour faciliter la pénétration de ta langue au plus profond de moi....

    Et si tu me racontais la suite ? Il faut que j'arrête pour l'instant, je suis trop excitée d'avoir écrit pour toi ces quelque lignes, il faut que je me fasse jouir, en pensant à toi, bien sûr. J'attends ton prochain mail avec impatience...

    Didier :

    Ma langue n'en finit plus de faire des va-et-vient au coeur de ta chair, ton corps frétille de volupté. Moi aussi, je suis près de jouir tant le plaisir que tu me donnes est grand.
    Délicatement, je passe ma langue sur ton petit trou ; je le sens s'ouvrir comme une rose un matin de printemps. Ton corps tout entier réclame autre chose que mes caresses, alors je te fais rouler dans l'herbe et me positionne à la missionnaire pour un début tout en douceur. Mon gland vient au contact de tes lèvres, je m'introduis en douceur vers ton intimité et, par quelques va-et-vient, je te fais sursauter de plaisir. Ton excitation me donne envie d'aller plus loin pour te donner encore plus de plaisir.
    Etant au bord de l'éjaculation, je me retire pour me détendre un peu et je me remets à te lécher les lèvres ainsi que ton petit trou qui s'ouvre de plus en plus. Mon excitation est à son apogée, je me sens transporté avec toi vers un monde magique d'où je ne voudrais plus partir, tellement je suis aux anges avec toi. Mes mains parcourent ton corps, tu fermes les yeux et je te sens jouir pour la seconde fois (mon plus grand plaisir).
    Tu me demande de te prendre, plus farouchement, ce que je fais sans aucune retenue. Le va-et-vient que je fais te donne des frissons, tes petits cris de plaisir me rendent plus fort et je ne cesse de rentrer jusqu'au plus profond de toi. Tu es si chaude que mon sexe ne veux plus partir de toi.

    Je te laisse conter la suite de notre aventure. En espérant que tu as aimé la suite comme moi, mon excitation m'oblige à passer par une masturbation.
    Pour le prochain mail, décris-toi pour me donner encore plus envie de toi. Pour ma part, je suis châtain clair, yeux marrons, 1m90 assez sportif

    Moi :

    Rassure-toi, tout est réparé et nous allons pouvoir reprendre notre aventure...

    Je n'en peux plus... Tu m'as déjà fait jouir deux fois, et tu résiste toujours. Ta queue me remplit le ventre, je veux te sentir gicler en moi, mais tu semble décidé à retarder le plus possible ce moment.
    Déchaînée, excitée comme une folle, à quatre pattes, les coudes appuyés dans l'herbe, je tends mon cul vers toi. Tu me donnes des coups de plus en plus fort. Je n’arrête pas de gémir comme une folle. Tu me défonces. Tu n’arrêtes pas de me pénétrer sauvagement avec rythme. Ton pénis glisse à l’intérieur de moi facilement, je suis tellement humide. Tu sens mon jus autour de ta verge glisser sur tes testicules et sur tes cuisses. Quand je te sens au plus profond de mon vagin, je mets plus de pression pour que tu y restes un peu plus longtemps. Tu me tiens par les cuisses et tu me fourres avec une telle rage. Je sens que tu es enfin sur le point de venir. Tes coups deviennent désordonnés, ton souffle s'accélère bizarrement... Alors je t'encourage :
    - Viens ! Viens, maintenant !
    Et soudain ça y est : tu t'immobilise au fond de mon ventre en criant :
    - Aaah ! Oui ! Je jouis ! Tiens !!!!!
    Tu exploses littéralement en moi. Ton foutre chaud gicle au fond de mon vagin. Tu te retire rapidement de moi et finit d'éjaculer sur mon dos. Je me retourne pour prendre ta tige dans ma bouche et j'avale ton sperme avec délice tout en me branlant furieusement le bouton, et je jouis à mon tour, pour la troisième fois, avec ta queue au fond de ma gorge.
    Nous restons enlacés sur l'herbe à nous embrasser tendrement. Je sais que cela n'est pas fini, et que tu vas rapidement récupérer... D'ailleurs, ta queue reprend déjà du volume sous mes doigts...

    Je vais t'avouer une chose : tout en écrivant, j'ai imaginé la scène, et j'ai joui comme une folle. Je me suis encore une fois masturbée en t'écrivant ces lignes ! Quel plaisir pervers ! Continue cette histoire, s'il te plaît, et donne moi encore du bonheur...

   
Hélas, cette correspondance s'est arrêtée là... Dommage non ? Je vous embrasse tous et j'attends vos commentaire ;)
Par Karine Kokine - Publié dans : krinxxx
Ecrire un commentaire - Voir les 4 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

  • : Les coquineries de Karine, bisexuelle
  • Les coquineries de Karine, bisexuelle
  • : Divers
  • : Alors, petit coquin ou tendre coquine ? Tu es prêt(e) à vivre avec moi de torrides aventures ? Tu ne seras pas déçu(e) ! Ma vie sexuelle est si variée... Alors si tu es prêt(e), entre dans mon univers...
  • Partager ce blog
  • Retour à la page d'accueil
  • Contact

Catégories

Calendrier

Octobre 2017
L M M J V S D
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          
<< < > >>

Recherche

Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus